Skip to main content

Québec solidaire se porte à la défense des CPE

Printer-friendly version
Author: 
Bélair-Cirino, Marco
Publication Date: 
23 Feb 2019
Availability

EXCERPTS

L’élue solidaire Christine Labrie demande au gouvernement caquiste de reconnaître le droit à un service de garde éducatif de qualité pour tous les enfants du Québec.

« On a un gouvernement qui veut reconnaître le droit à la maternelle à temps plein pour tous les enfants de quatre ans. Moi, j’aimerais poser la question au ministre de la Famille : à quand une reconnaissance du droit à l’éducation préscolaire pour tous les enfants du Québec ? » a-t-elle demandé au ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, sur « les impacts négatifs de la promesse irréaliste du gouvernement caquiste d’implanter des maternelles 4 ans [partout au Québec] », vendredi.

Le premier ministre, François Legault, a promis de se « battre » pour accorder un « droit au service de l’éducation préscolaire » à tout enfant âgé de 4 ans, et ce, à compter de l’année scolaire 2023-2024Mme Labrie presse plutôt M. Lacombe de renforcer le réseau de centres de la petite enfance (CPE). « Il le sait, lui aussi : l’offre ne répond pas à la demande en ce moment », a fait valoir la députée de Sherbrooke dans le Salon bleu.

Choix des parents

De son côté, M. Lacombe a réitéré sa volonté de donner le « libre choix aux parents » entre deux services « complémentaires » : le service de garde éducatif à l’enfance et la maternelle quatre ans.

« Je suis persuadé que les parents, au Québec, feront les meilleurs choix pour leurs enfants », a-t-il répété.

« La maternelle 4 ans n’est pas le choix privilégié des familles », a rétorqué l’élue libérale Jennifer Maccarone, tout en pointant des sondages effectués au fil des dernières semaines. « [Ceux-ci] viennent confirmer qu’ils ont fait leur choix : des services de garde », a-t-elle résumé.

« À coût et accès égal », 49 % des parents optent pour le CPE, contre 19 % pour la maternelle 4 ans, indique l’un d’eux, commandé par l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE).

« 19 % des parents du Québec, ça fait pas mal de monde. Ils ont exprimé une préférence. Je pense qu’il faut prendre ça en considération », a affirmé M. Lacombe dans le Salon bleu.

La directrice générale du Conseil québécois des services éducatifs à la petite enfance (CQSEPE), Francine Lessard, et la présidente de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ), Valérie Grenon, étaient toutes deux dans les gradins afin d’assister à l’interpellation. Et organisaient la riposte à donner à la promesse de la Coalition avenir Québec de créer 5000 places en maternelles 4 ans partout au Québec.

article
Entered Date: 
6 Mar 2019
Premium Drupal Themes by Adaptivethemes